jeudi 13 décembre 2012

Rose et la maison du magicien (Rose #1) - Holly Webb

Rose, Orchard books, 2009 - Éditions Flammarion, 2011 - Éditions France Loisirs, 2012 - Éditions Flammarion poche, 2013.



Rose quitte son orphelinat pour travailler au service du célèbre magicien, Mr Fountain. Une drôle de vie commence : formules, potions, mais surtout, une maison dans laquelle il se passe des choses étranges. Un jour Rose réalise qu'elle n'est pas une petite fille comme les autres et qu'elle aussi, maîtrise la magie... Alors quand des orphelins disparaissent mystérieusement, Rose n'hésite pas à se servir de ses pouvoirs...



***



  Lorsque ce roman est paru dans les rayonnages français en Mai 2011, sa couverture toute en fraicheur et magie, évoquant quelques univers teintés d'Alice au Pays des Merveilles, a de suite attiré mon attention (vous qui me connaissez maintenant sûrement très bien, vous aurez compris que, lorsqu'il s'agit de couvertures, l'expression "attiré mon attention" signifie en fait chez moi "DONNER ENVIE D'ACHETER *_*" ^^'). Mais à cette époque, j'étais encore fort raisonnable et j'ai su me retenir. Quelques temps plus tard, j'ai appris que le roman avait été traduit de l'anglais par...Faustina Fiore! Faustina Fiore, traductrice d'ouvrages pour la jeunesse que j'ai l'immense chance de connaître et qui a publié son premier roman il y a peu, Les oiseaux noirs, chroniqué ici même en Mai dernier. Elle m'a alors littéralement mis le roman entre les mains, me recommandant sa lecture en me le présentant comme une petite fiction fort sympathique.
  A l'heure où le 4ème et dernier tome vient de paraître, petit retour sur ce premier opus...

 Exemple d'orphelinat pour filles sous l'ère victorienne...

  Nous faisons donc connaissance avec Rose, petite fille d'une dizaine d'années élevée au sein de l'orphelinat St Bridget, en plein Londres victorien. Ne connaissant rien de ses origines, Rose ne s'est cependant jamais laissée abattre par les difficultés de l'existence et s'efforce, malgré le quotidien plutôt rude de l'établissement et ses conditions de vie difficiles, de toujours voir le bon côté des choses et soutenir ses camarades. Un beau matin, une dénommée Miss Bridges, gouvernante d'un certain Mr Fountain, se présente à St Bridget dans l'idée d'y trouver une future femme de chambre pour travailler chez son maître. Quelle n'est pas la surprise de Rose de se voir choisie! La fillette quitte donc l'orphelinat et rejoint les gens de maison de Mr Fountain, étrange à bien des égards: mystérieux, secret et distingué, l'homme est avant tout un alchimiste réputé et... un magicien! En même temps qu'elle apprivoise ses nouvelles fonctions de domestique, Rose découvre peu à peu les secrets de  la fantaisiste demeure, animée jusque dans ses moindres recoins par la magie. Une magie qui est familière à la fillette car Rose ne tarde pas à témoigner de dons particuliers elle aussi! Détentrice de pouvoirs étonnamment puissants pour son âge, la petite fille apprend en secret à les utiliser aux côtés du caractériel mais attachant apprenti du magicien, et de Gustavus, son charismatique félin. 
Mais le quotidien déjà bien extraordinaire de Rose prend bientôt une tournure plus dramatique et dangereuse lorsque des enlèvements d'orphelins défrayent la chronique londonienne; la petite fille apprend alors la disparition de l'une de ses anciennes camarades de St Bridget et décide de mettre ses nouveaux dons à contribution en partant à l'aventure pour retrouver les enfants...

 Exemple d'enfant domestique au XIXème (ne ferait-elle pas une Rose parfaite, avec sa petite robe et son tablier? ^^).
- "This is the Way we Wash our Clothes", François Rivoire, 1887 -

  Destiné à un lectorat plutôt jeune, le style ne s'encombre pas de fioritures complexes et de tournures trop recherchées mais a le mérite de rester accessible tout en étant agréable; En bref: fluide et clair, ce qui permettra même aux réticents de la lecture de ne pas être rebuté par le texte, et ainsi de s'offrir une plongée dans les mœurs de l'époque victorienne et le monde plein de potins et d'animation des bonnes et des domestiques. Avec Rose, on découvre à travers le regard d'une héroïne attachante le Londres de la fin du XIXème et les conditions de vie des orphelins en cette fin de siècle, en même temps qu'on profite des plaisirs d'une fiction d'aventure et relevant du genre fantastique. Il n'est donc pas surprenant d'apprendre que les sources d'inspiration de Holly Webb étaient les romans de Frances H.Burnett (Le jardin secret, le petit lord Fauntleroy, La petite princesse...), qu'elle souhaitait pimenter d'une bonne dose de magie!


Domestiques victoriens au travail.
Ne pourrait-on se laisser aller à imaginer toute la maisonnée de Mr Fountain s’affairant en cuisine, Rose au premier plan? ^_^

  Le scénario et le déroulement des événements sont quelque peu prévisibles et on devine rapidement les dessous de l'histoire mais peu importe: les personnages sont attachants et ce petit roman remplit entièrement son rôle de divertissement et de "lecture plaisir". L'histoire peut être présentée comme un mélange des Mondes de Chrestomanci et de Madame Pamplemousse, avec un petit côté Coraline pour le personnage horrifique à souhait de "la méchante" (dont je tairai le nom pour ne pas gâcher l'effet de surprise, même si cela se devine très vite...). Cette dernière n'est en effet pas sans rappeler - à la fois dans son double-jeu, son physique, son caractère et aussi la façon dont le personnage est inséré et utilisé - la "mère démoniaque" du livre de Neil Gaiman.

Ensorcelante et dérangeante réalisation de l'artiste Dan Hillier, créature arachnide qui n'est pas sans m'évoquer la diabolique ennemie de Rose dans ce tome 1...

  En bref: Rose et la maison du magicien est un roman à la fois ludique et fantastique qui plaira aux plus jeunes. Sans prétention, l'intrigue est tout simplement charmante même si les éléments et ressorts utilisés sont parfois cousus de fil blanc. Il en reste une lecture très agréable avec des personnages attachants et une atmosphère feutrée et sucrée comme un bonbon, pleine de magie, qui donnent envie de lire la suite! A recommander à tous les petits lecteurs coutumiers du genre et aux grands-enfants qui voudront, comme moi, s'offrir une petite bulle de légèreté...

Couvertures des éditions grand format et poche originales et de l'édition allemande.

Et pour aller plus loin:


-Découvrez toute la série! Le tome 2, le tome 3, et le tome 4... 
 

3 commentaires:

  1. Réponses
    1. Il me semblait en effet que tu m'en avais donné un avis similaire! ;-) C'est vraiment une lecture très agréable, pour peu qu'on veuille juste se poser avec une petite histoire pétillante et légère!

      Supprimer
  2. Il dort dans ma PAL depuis longtemps. Il faut vraiment que je l'en sorte, surtout que j'ai déjà les autres tomes. J'aime beaucoup ce genre d'histoires.

    RépondreSupprimer