dimanche 23 avril 2017

Road to Riverdale (Archie comics) - collectif

Archie comics Publications, 2016 - Stories by Mark Waid, Chip Zdarsky, Adam Hughes, Marguerite Bennett, Cameron DeOrdio & Tom DeFalco ; Art by Fiona Staples, Erica Henderson, Adam Hughes, Audrey Mok, Sandy Jarrell, Andre Szymanowicz, José Villarrubia, Jen Vaugh, Kelly Fitzpatrick & Jack Morelli.

  Au cours des deux dernières années, la petite ville de Riverdale a radicalement changé, et l'ensemble de l'univers Archie s'est vu entièrement réactualisé. Road to Riverdale présente aux lecteurs tous les premiers numéros de chacune des nouvelles séries nées du monde des Archie Comics, y compris Archie, Jughead, Betty and Veronica, Josie and the Pussycats, et Reggie & Me, qui ont toutes inspirées la nouvelle série télévisée de la CW Riverdale . Ce roman graphique présente des histoires fascinantes et des œuvres éblouissantes d'auteurs et d'artistes confirmés comme Mark Waid, Adam Hughes, Marguerite Bennett, Fiona Staples, Chip Zdarsky et de nombreux autres. Vous ne pouvez passer à côté de cette collection unique qui vous fera découvrir la toute nouvelle Riverdale et servira de guide ultime aux nouveaux lecteurs et aux amateurs de longue date.

***




  Avant de vous en dire plus sur le contenu de cette bande-dessinée, peut-être faut-il passer tout d'abord par quelques indications? A moins que vous ne soyez fan de série et ayez récemment découvert Riverdale sur Netflix, cela ne vous évoquera probablement pas grand chose. Mais, si vous êtes comme moi natif des années 1990 et que vous avez passé tous vos mercredi après-midi devant M6 Kid, peut-être vous souviendrez-vous du dessin-animé Archie, mystères et compagnie, et de son générique mémorable? Bon, allez, je vous aide un peu :


 
  Ah, voilà, ça vous revient! Mais ce qu'on sait moins de ce côté-ci de l'Atlantique, c'est qu'à l'origine, Archie est le héro d'une série de comic books née en 1941! L'éditeur MLJ Comics fondé en 1939 avec des récits de justiciers comme ces collègues de chez Marvel se distingua donc quelques années plus tard avec ce personnage d'ado rouquin qui rencontra un tel succès qu'il eu bientôt sa propre série, puis que la maison d'édition adopta son nom pour devenir Archie comics. Cette BD suivait le quotidien idéalisé d'une bande de lycéens devenus très rapidement des icônes de la culture pop américaine : autour d'Archie retrouvait-on ainsi son meilleur ami Jughead (rebaptisé Doudingue -hum- dans la vf du dessin-animé), son ennemi Reggi, et surtout ses deux fiancées en alternance, Betty (la blonde, intellectuelle et garçon maqué) et Veronica (la brune, riche héritière). Le succès rencontré par cette petite bande d'amis du lycée fictif de la ville de Riverdale se constate sur la longévité de la série, qui n'a cessée d'être publiée depuis sa création, traversant les générations sans prendre une ride et en s'adaptant à toutes les modes.


 Couvertures des comics d'origine et vignette d'une des
 premières apparitions du trio Archie, Betty et Véronica.


  Dès lors, afin de conquérir un plus large public, les personnages secondaires et amis d'Archie eurent droit à leur propre série dérivée : à Archie succédèrent les comics Jughead, puis Betty and Veronica, ou encore Josie and the pussycats (trio de lycéennes qui on fondé leur groupe de musique et vivent autant d'aventures que de concerts). Une autre lycéenne un peu particulière de la bande finit elle aussi par avoir sa BD : Sabrina Spellman, plus connue sous le nom de Sabrina l'apprentie sorcière, oui oui, celle-là même qui connu son adaptation en série télévisée par la suite. Car Archie comics fut aussi décliné à la sauce horreur ou fantastique, ainsi que le montrent le comic Afterlife with Archie et Archie Weird mysteries, le dessin-animé connu chez nous sous le titre Archie, Mystère et Compagnie arrivé en 2000 sur les écrans français (alors que le format papier est toujours inédit chez nous). A noter qu'Archie comics est également à l'origine d'une chanson très connue : Sugar sugar, imaginée par le groupe The Archies dans ses aventures fictives.

Divers Spin-off d'Archie Comics (dont Sabrina l'apprentie sorcière),
et la célèbre chanson Sugar, Sugar, dont on a oublié l'origine due à Archie!




  En 2016, la fondation Archie Comics, toujours au sommet de son succès, propose un revival de ses BD : faire renaître ses personnages sous forme de tous nouveaux comics se détachant du visuel cartoonnesque d'antan et confiés à de tous nouveaux artistes. L'Archie 2.0 voit le jour, plus actuel que jamais, et le Lycée de Riverdale renait à l'ère du hashtag. Le succès est immédiat et les séries parallèles Jughead, Betty and Veronica, Reggie & me et les autres ont rapidement droit à leur reeboot elles-aussi. Chaque BD se voit ainsi scénarisée par son auteur attitré, tandis que le graphisme est confié à plusieurs artistes qui se relayent ou se renouvellent sans arrêt. L'intérêt de cette pluralité d'illustrateurs est de réinventer l'univers visuel des personnages et des décors dans lesquels ils évoluent, tout en respectant les signes distinctifs nécessaires pour assurer une continuité d'un épisode à l'autre. Et le résultat est des plus enthousiasmant, puisqu'entre les nombreux dessinateurs américains, on retrouve même la frenchie Marguerite Sauvage (qui a entre autre mis en images certains Alice détective à la bibliothèque verte).


 Couverture des premiers épisodes de chaque nouvelle série Archie comics,
et couvertures illustrées par la talentueuse Française Marguerite Sauvage.
 
  Il est donc peut surprenant, après cette réussite, de voir le projet d'une nouvelle adaptation télévisuelle mainte fois reporté enfin se concrétiser : la chaine CW, connue pour ses programmes young adult, lance en janvier 2017 Riverdale, un teen-drama qui réunit tous les célèbres protagonistes du comics, avec en tête la bande Archie-Jughead-Betty-Veronica. Pas de comédie ni de fantastique pour cette nouvelle déclinaison de l'univers d'Archie Comics : cette fois, le ton, beaucoup plus sombre, est celui du thriller ado avec meurtre à la clef et coupable à démasquer façon cluedo lycéen.




  Peu de temps avant la diffusion du premier épisode, l'éditeur table donc sur le suspense généré par les premiers trailers pour proposer Road to Riverdale, un florilège des premiers épisodes de chaque franchise du revival ayant inspiré la CW. Dans ce recueil découverte se succèdent donc les premiers épisodes d'Archie, Jughead, Betty & Veronica, Josie and the Pussycats, et même Reggie and me. Le but est clairement de conquérir de nouveaux lecteurs en tablant sur le succès de l'adaptation télévisée ; en proposant cet échantillon, l'éditeur est sûr que son nouveau public se découvrira un personnage favori et qu'il choisira de continuer à suivre les publications le concernant. Et ça marche! Pour ma part, le choix est vite fait : les tribulations musicales des Pussycats ne m'ont pas franchement passionné, ni les aventures narcissiques de l'insupportable Reggie, ni-même celles un peu trop barrées de Jughead. Betty & Veronica aurait presque pu me plaire mais était définitivement trop romantico-féminin, aussi me suis-je prononcé tout naturellement pour... Archie.

Archie, par Fiona Staples.
 
  Et moi qui m'étais promis de me contenter de cet échantillon et de ne pas aller plus loin, j'ai déjà dévorés les deux premiers volumes d' Archie, achetés dans la foulée, et j'attends le troisième avec impatience. Je vous en redis plus très prochainement!

En bref : Un coup de marketing qui fonctionne : en faisant découvrir un florilège des comics à l'origine d'une série télévisée au succès assuré, l'éditeur parvient à conquérir un nouveau lectorat. Côté France, ce sont surtout les fans de Riverdale et/ou les anciens gamins adorateurs d'Archie mystères et Cie, qui trouveront de l'intérêt à cet échantillon et s'y attarderont le temps de choisir la série qu'ils voudront suivre par la suite.

4 commentaires:

  1. Tu as une culture hallucinante ! Ca m'impressionnera toujours ! Je n'avais pas fait le lien entre toutes ces séries. Il faut vraiment que je regarde la série netflix. Ca me tente bien. :)Merci pour ces infos passionnantes.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oh, merci Mya, :) En fait, j'ai surtout la chance d'avoir une mémoire qui amasse beaucoup (enfin, chance... cette mémoire est parfois une plaie aussi : j'enregistre tellement de chose de façon parfois inconsciente - beaucoup visuelle- que j'ai l'impression d'avoir une immense salle d'archive dans ma te^te, avec des tiroirs entiers d'informations qui s'ouvrent d'eux-même dès qu'un souvenir même très lointains est subitement ravivé par un infime détail que je vois ou que j'entends. C'est totalement indépendant de ma volonté et je me retrouve parfois en mode off pendant que mon cerveau traite les données ^^'). Bref, du coup, tout ça pour dire que dès que j'avais vu le titre "Riverdale" d'annoncer au programme des séries, le tiroir "dessin-animés de l'enfance" s'est ouvert, et le reste a suivi...
      Mais pour arrêter dans les délires de mon cerveau et en revenir à cette série, c'est vraiment très sympa, et addictif aussi. On est loin du programme simplement young adult : les répliques et références littéraires sont nombreuses, les décors et les costumes sont réfléchis, la narration est intéressante... Oh, et il y a un côté "Twin Peaks" palpitant à souhait! :D

      Supprimer
  2. J'ai regardé les deux premiers épisodes hier soir et j'adore ! Merci de m'avoir donné envie de m'y mettre. :)

    Les esprits comme le tien me fascinent. Même si ça doit être épuisant quand même d'avoir toutes ces choses en tête sans pouvoir tout contrôler.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je suis content que tu aimes! Je vais posé la question que je pose à tous ceux et celles que j' ai corrompus à cette série:...personnages préférés?
      Je viens de finir le 11eme épisode inédit, c' est horribles ces fins en cliffhanger avec une loooongue semaine d'attente avant de voir la suite!

      Supprimer