mercredi 14 novembre 2012

Le livre perdu des Sortilèges - Deborah Harkness

A discovery of witches (All Souls Trilogy #1), Vinking Penguin, 2011 - Editions Orbit/Clamann Levy, 2011 - Editions du Livre de poche, 2012.


  Voici l’histoire d’un livre perdu.
  Celui qu’une jeune femme emprunte un jour à la bibliothèque bodléienne d’Oxford, par une fin d’après-midi de septembre. Diana est une brillante universitaire, une historienne spécialisée dans l’alchimie au XVIIème siècle. Lorsqu’elle demande à consulter un manuscrit médiéval, l’Ashmole 782, dans le cadre de ses recherches, elle ignore que le livre contient un grand secret capable de changer le monde, et qu’il est… ensorcelé. Mais Diana ne veut rien avoir à faire avec la magie. En dépit de ses origines : elle est la dernière d’une longue et puissante lignée de sorcières – un héritage qu’elle tient farouchement à distance, n’aspirant qu’à une vie ordinaire, une vie humaine.
  Diana rend le livre sans l’avoir vraiment examiné. Pourtant il est trop tard. Sa découverte a réveillé tout un monde souterrain fantastique, et la jeune femme se retrouve bientôt confrontée aux membres des trois espèces qui convoitent de puis des siècles l’Ashmole782 et son secret : sorcières, démons et vampires. Parmi ces derniers, Matthew Clairmont, un énigmatique et éminent généticien. Un tueur, lui a-t-on dit.
 Voici l’histoire d’un manuscrit maudit et d’un amour impossible.

Au commencement étaient l'absence et le désir;
Au commencement étaient le sang et la peur;
Au commencement était le Livre Perdu des Sortilèges.

  Deborah Harkness est professeur d'Histoire à l'université de Californie du Sud. Le Livre Perdu des Sortilèges est son premier roman, dont les droits ont été vendus avant même sa parution dans 34 pays. Il mêle avec brio passion et sensualité, réalisme et fantastique, quête ésotérique et suspense.



***

  Lorsque ce roman est sorti il y a un peu plus d'un an, il avait été annoncé à grand renfort de publicité et de critiques positives qui, en plus d'un titre et d'une couverture tous deux très attirants, avaient retenu mon attention avant que le synopsis ne me rebute finalement ("Ah non, encore un Twilight!"). Puis, chemin faisant, je constatais au fil des mois que ce livre rencontrait un succès grandissant, suscitant la surprise même des lecteurs qui avaient eu des aprioris semblables aux miens. Les articles et chroniques littéraires le décrivant comme un mélange étonnant et détonnant de fantastique, ésotérique et profond réalisme pouvant évoquer le Da Vinci Code (!) finirent par me convaincre et je me lançai dans l'aventure le mois dernier.

video
 Trailer du roman pour sa parution en librairie.

  Tout d'abord, un petit retour sur l'intrigue:
  Nous faisons donc connaissance avec Diana Bishop, jeune femme d'origine américaine installée en Angleterre, universitaire d'Oxford spécialisée dans l'Histoire des sciences et des croyances païennes. Mais avant tout, Diana est issue d'une puissante lignée de sorcières dont elle s'est détournée de l'héritage magique depuis le massacre de ses parents quand elle n'était qu'une enfant. Cependant, alors qu'elle fait des recherches à la bibliothèque bodléienne d'Oxford, elle exhume des réserves un ancien manuscrit alchimique jusque là disparu, l'Ashmole 782, qui recèlerait entre ses pages un grand pouvoir occulte. Très vite, Diana est rattrapée par son passé : la découverte du manuscrit suscite en effet la convoitise des créatures les plus sombres, bien décidées à se l'approprier par tous les moyens. C'est ainsi que la jeune femme croise le chemin de Matthew Clairmont, vampire dont les motivations dans cet embrouillamini alchimique lui paraissent bien obscures : est-il un ennemi ou peut-elle en faire son allié? Elle choisit finalement de lui accorder sa confiance et tous deux se lancent dans un périple fantastique pour mettre à jour les secrets de l'Asmole 782 et découvrir les raisons des convoitises qu'il suscite dans le monde de la magie. D’Oxford à la Californie en passant par les châteaux médiévaux de France, Diana et Matthew se découvrent peu à peu une attirance mutuelle qui les dépasse en plus d'apparaître comme intiment liée au secret du manuscrit dont ils cherchent à percer le mystère...

 Elias Ashmole, personnage historique et antiquaire féru d'ésotérisme, collectionnait les documents alchimiques aujourd'hui conservés sous son nom à Oxford. L'Asmole 782 dont il est question dans le roman figure d'ailleurs réellement sur les registres de la bibliothèque mais a mystérieusement disparu des réserves...Vous avez dit "bizarre"? =P

  Tout d'abord, il est important de rappeler que ce livre est bien destiné à un lectorat adulte (et non "jeunesse" ou "young adult"), ce dont je n'avais pas conscience au départ et qui explique que je craignais une histoire fantastico-romantico-niaise. Mais c'est tout l'inverse, car ce roman est écrit avec la vraie maturité d'un roman adulte, ce qui, lié au genre ésotérico-fantastique, en fait une lecture passionnante à la fois scénaristiquement et stylistiquement. Les personnages, au-delà de leur nature irréelle et propre à la fantasy, sont décrits avec un réalisme qui permet plus que jamais de s'identifier à eux et nous ferait presque oublier que nous sommes plongés dans une fiction ; les personnalités riches et fouillées, parfois ambigües et complexes, apportent une épaisseur inattendue dans le paysage de la bit-litt.
  Je me suis ainsi reconnu en Diana (si, si ^^' On ne se moque pas!), dont la tendance aux poussées d'adrénaline l'oblige à pratiquer le sport avec assiduité (si ce n'est que, pour ma part, je me consacre au vélo et non à l'aviron^^) pour réussir à gérer ses montées d'angoisses. Quant à Matthew, l'auteure parvient à nous rendre sa nature de vampire plus réaliste que jamais au sein même de notre monde moderne en mêlant habilement mythologie et réinterprétation de son cru (j'ai à ce titre particulièrement aimé le régime "alternatif" de ces créatures de la nuit, constitué de vin rouge ou encore de fruits secs, mais surtout de la logique avec laquelle elle explique la compatibilité de cette alimentation avec leurs usages habituels).

 L'Université d'Oxford et sa superbe Bibliothèque Bodléienne, où commence l'aventure...

  Professeur d'Histoire en université, Deborah Harkness enseigne plus particulièrement l'Histoire des sciences et le passage des croyances occultes aux explications scientifiques, spécialité dont elle fait également la profession de son héroïne. D.Harkness a donc mis au service de son intrigue les larges connaissances dont elle dispose, se basant sur des faits historiques et des sources réelles -sinon véridiques- et dans tous les cas maîtrisées, assurant ainsi à son roman une base des plus solides qui le rend d'autant plus concret et culturellement passionnant. C'est là que j'ai été le plus surpris: jamais je ne me serais attendu à une telle richesse, un tel foisonnement ; cette lecture "nourrit" de ses apports et on en ressort sérieusement documenté sur l'Histoire de l'alchimie, des sciences et de l'ésotérisme à travers les âges. Ce Livre perdu des sortilèges, ensorcelant à plus d'un titre, mérite donc largement le book prize lui a été décerné l'an dernier pour honorer sa grande qualité.

 Frontispice d'un traité d'Ashmole sur Arthur Dee, éminent alchimiste de l'Ere Elizabethaine.

  Cette lecture envoutante où chaque personnage et élément semblent exhaler des parfums épicés est d'autant plus addictive qu'elle est servie d'une écriture toute en atmosphères feutrées, pleine de décors imaginés et décrits au détail près (des pierres d'Oxford aux moindres recoins de sa bibliothèque ou encore des riches intérieurs des lieux et bâtiments anciens...). Ne se limitant pas à l'Angleterre, l'auteure nous transporte ensuite à travers le monde, des austères châteaux de France à l'Amérique profonde, berceau d'une sorcellerie archaïque ; chaque nouveau décor est alors paré d'une ambiance nouvelle et inattendue, évoquant autant d'univers que l'on pourrait croire hétérogènes mais qu'elle mêle avec un brio qui force l'admiration. Le résultat finale évoque ainsi un melting-pot réussi d'Anne Rice, Alice Hoffman et Dan Brown, ce qui justifie entièrement que je lui décerne une Théière d'Or! =D

 Couvertures des diverses éditions originales américaines.

  Petit plus: Vraie lecture de saison se déroulant sur les mois de Septembre et d'Octobre et dans l'ambiance des festivités d'Halloween, ce roman qui n'est pourtant pas une lecture gourmande est traversé de recettes et d'idées de plats pleines d'épices et de parfums alléchants que j'ai déjà commencé à reproduire (pour le plus grand plaisir de mes papilles).
  Oh, d'autres bonnes nouvelles: la suite est d'ores et déjà parue en France et le projet de film est en cours de route ; Enjoy! En attendant, vous trouverez ICI le site officiel de l'auteure et de la série, bourré d'informations et agrémenté d'une très jolie mise en page. ;-)

 

Subliiiimes couvertures des éditions allemande, bulgare, norvégienne, 
portugaise, slovaque, polonaise,
croate, et grecque.

Et pour aller plus loin : 


- Découvrez toute la trilogie : le second tome ICI, et le dernier ICI.

-Jeter un œil au site officiel de l'auteur ICI.

-Et pour poursuivre le plaisir, offrez vous une "lecture d'ambiance" : dévorer ce roman en écoutant la playslist tout spécialement conçue par l'auteure et qui lui a inspiré Le livre perdu des sortilèges. Sélection à retrouver ICI.

4 commentaires:

  1. Waouh magnifiques toutes ces couvertures ! J'ai vraiment apprécié cette lecture. On sent que l'auteur a fait beaucoup de recherches et connait bien son sujet. Seul petit bémol, la romance que j'ai trouvais vraiment trop niaise et sirupeuse. Ca m'a fait rire mais aussi parfois agacé. En dehors de ça, j'ai tout aimé ! Je lirai la suite mais je ne sais pas encore quand.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui, on sent vraiment une grande richesse culturelle dans ce livre, servi par une écriture très bien maîtrisée, toute en atmosphère, parfums et sensations... je suis sorti véritablement "nourris" de ce roman! Bizarrement, je n'ai pas trouvé la romance si présente (en comparaison à "Fascination" par exemple)...il faut croire que j'étais trop "pris" par les points positifs pour laisser cette dimension gâcher ma lecture =) En attendant le tome 3, je suis impatient d'avoir des nouvelles du film qui se prépare!

      Supprimer
  2. Coucou! Merci de m'avoir conseillé ce livre j'ai vraiment beaucoup aimé ^^. Je vais d'ailleurs essayer d'aller acheter la suite cette semaine si possible.
    Bonne continuation! (et bon courage)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je suis bien content qu'il t'ait plu! =D Mais dis-moi, cher(e) Anonyme... qui es-tu? =P (Ben oui, je me demande à quel(le) ami(e) ou connaissance l'a tant aimé parmi ceux à qui je l'avais conseillé!) ;-)

      Supprimer