vendredi 12 mai 2017

De l'arsenic pour le goûter (Les enquêtes trépidantes du Club Wells & Wong #2) - Robin Stevens

Arsenic for tea (Wells & Wong #2), Corgi, 2015 - Flammarion jeunesse (trad. de F.Fiore), 2017.

  «Je n’aimais pas du tout ce grossier Mr Curtis, et d’après les vibrations de colère que je percevais chez Daisy, j’ai compris qu’elle partageait mon opinion. Son rire contenu, comme s’il lançait des plaisanteries que les autres ne pouvaient pas comprendre... Les joues roses de Lady Hastings... Pas de doute, il se passait quelque chose.»

  Nouvelle affaire pour les détectives privées Daisy et Hazel !
Daisy fête son anniversaire avec la famille au grand complet dans sa maison de Fallingford. Mais l’ambiance est étrange : M. Curtis, un invité surprise que tout le monde déteste, ne semble vraiment pas digne de confiance. Le thé est servi, M. Curtis tombe gravement malade, empoisonné. Que s’est-il passé ? Difficile d’enquêter quand on imagine que tout le monde a une bonne raison d’être coupable...

*** 

  Après Un coupable presque parfait, un crime au pensionnat qui avait des airs d'hommage aux romans policiers d'Agatha Christie, quel plaisir de recevoir en partenariat le second tome des enquêtes du club de détectives amateurs Wells et Wong, mené par deux fillettes qui jouent les Holmes et Watson en herbe. Dans le premier tome, Daisy, cadette d'une vieille famille anglaise, et son amie Hazel, jeune chinoise scolarisée en Grande Bretagne, toutes deux élève à l'école de Deepdean, avaient eut à résoudre un horrible meurtre commis dans les murs de leur pensionnat. On les retrouve quelques mois plus tard, dans le manoir de famille de Daisy pour y célébrer ses quatorze ans...

 Daisy et Hazel?

  Exit, donc, l'internat de Deepdean : Hazel ainsi que deux autres camarades de classe, Kitty et Beanie, passent les vacances d'Avril au manoir de Fallingford où l'excentrique mère de Daisy a convié quelques invités pour le goûter d'anniversaire de Daisy. Outre les membres les plus extravagants de la famille ( un oncle probablement agent-secret, une tante à moitié folle et cleptomane, et un grand frère insupportable qui vient accompagné de son meilleur ami de collège), on compte parmi les autres personnes présentes les quelques gens de maison, la nouvelle et mystérieuse préceptrice des filles, et Mr Curtis, un détestable jeune homme qui ne laisse pas insensible Mrs Wells... D'où vient cet homme? Pourquoi l'avoir invité, et pourquoi tout le monde semble-t-il le détester à ce point? Et, dans cette tension générale, qui l'a... empoisonné ? Car oui, c'est bien Mr Curtis que l'on retrouve raide mort au goûter d'anniversaire, après avoir ingurgité une tasse de thé rallongé à l'arsenic! Daisy, que rien ne semble jamais perturber, déclare ouverte une nouvelle enquête du club de détectives... mais saura-t-elle garder son sang froid, alors que la liste des suspects compte en majorité des membres de sa famille?

 Un manoir familial en pleine campagne anglaise, 
et une fête d'anniversaire qui réserve bien des surprises...

  Un seul mot pour décrire ce roman : jubilatoire. Alors que je craignais voir l'intérêt du récit diminuer avec l'éloignement de la vie de pensionnat (le quotidien des internats anglais étant des cadres parfaits pour des récits à suspense), ce second opus s'est avéré autrement plus palpitant! Le manoir de Fallingford, cette splendide bâtisse d'un autre âge qui tombe en décrépitude, et la famille Wells, complètement désargentée avec pour seule gloire quelques vestiges de titres de noblesse, deviennent le théâtre d'un huit-clos meurtrier réjouissant. Alors que le meurtre est commis, la maison, isolée en pleine campagne inondée, est coupée du reste du monde avec un meurtrier en ses murs! De quoi faire flancher la stabilité d'esprit des invités...

Qui, parmi les nombreux suspects présents à la fête, est le meurtrier?
Cette nouvelle étrange préceptrice, peut-être...?

  Une tension qui se voit complètement détournée avec l'intervention du groupe de fillettes apprenties détectives : à travers le filtre de leur enthousiasme et surtout celui de Daisy, l'affaire de meurtre prend des allures de jeux grandeur nature. Daisy, d'ailleurs, que j'avais tant de mal à cerner dans le premier tome, m'est apparue cette fois plus distinctement et j'ai adhéré totalement à sa personnalité : son décalage, la hauteur avec laquelle elle persiste à intégrer les événements, et la distance qu'elle s'impose avec obstination et ironie même lorsqu'elle devrait être personnellement touchée. Le fait que le meurtre implique sa famille et que l'auteure nous la présente en train d'évoluer dans l'intimité de son univers la rendent d'autant plus intéressante.

 

 L'intrigue policière, digne d'un vrai cluedo, respecte avec une délicieuse complexité des codes du whodunit : des suspects hauts en couleurs issus de différentes classes sociales, des intrigues secondaires, des alibis trompeurs, des doubles identités, des fausses pistes... On ne peut qu'applaudir Robin Stevens pour la rigueur et l'imagination dont elle a fait preuve!

 Couverture américaine.

En bref : Un second tome encore plus passionnant! Un véritable cluedo qui fait honneur au policier à l'anglaise, des personnages encore plus approfondis et attachants et une atmosphère entre tension et humour très bien posée. Agatha Christie a trouvé son alter ego en littérature jeunesse!

 Avec un grand merci aux éditions Flammarion pour leur confiance!


Et pour aller plus loin...


-Découvrez toute la série : Le tome 1, et les autres à venir...

2 commentaires: