dimanche 5 mai 2024

Le cloître - Katy Hays.

The cloisters
, Atria Books, 2022 - Le Livre de Poche (trad. de C.Delporte & F.Noblet), 2024.

    Ann Stilwell, jeune étudiante d’une ville rurale des États-Unis, arrive à New York pour un stage d’été au Metropolitan Museum of Art. Sur place, elle est assignée au Cloître, un musée gothique réputé pour sa collection d’art médiéval, afin d’assister Patrick Roland, un professeur charismatique et troublant.
    Ann se prête volontiers au jeu des théories les plus excentriques de son tuteur et de la très belle et brillante Rachel Mondray. Mais ce qui débute comme de la curiosité universitaire devient vite une obsession lorsqu’une mort mystérieuse révèle l’existence de cartes de tarot du XVe siècle qui pourraient prédire le futur…
 
 
 
Addictif, vénéneux, best-seller des ventes au New York Times et déjà traduit en douze langues.
 
***

    C'est tout à fait par hasard qu'on est tombé sur Le cloître, premier roman de la Californienne Katy Hays, enseignante en Histoire de l'Art. Diplômée de Williams College et de l'UC Berkeley, elle a travaillé dans de grands instituts artistiques avant de se lancer dans l'écriture de fiction. Comme souvent dans ce type de configuration, il est fort probable que son parcours étudiant et professionnel ait inspiré ce roman, dont l'action se situe dans le milieu d'un musée médiéval...
 
Trailer du livre.

    Alors qu'elle vient de terminer son master, le décès brutal de son père au cours de l'année a considérablement perturbé la jeune Ann Stilwell. Les impacts du deuil ont notamment conduit à une baisse de ses notes, aussi n'est-elle pas considérée comme suffisamment bonne pour accéder au doctorat de ses rêves dans une université prestigieuse. Il n'est pourtant pas envisageable de rester à Walla Walla, où elle étouffe entre une mère anxieuse et le souvenir de son défunt père, aussi postule-t-elle pour un stage d'été au Metropolitan Museum of Art à New York. Une fois sur place, il s'avère que le superviseur garant de son poste estival a été contraint de s'absenter pour effectuer des recherches en Europe ; son stage ne pourra donc avoir lieu. Hasard ou chance, Patrick Roland, conservateur au Cloître, musée médiéval situé à Manhattan et rattaché au Met, a justement besoin d'assistance. Ann prend donc ses quartiers d'été au Cloitre aux côtés de Patrick et de Rachel Mondray, étudiante d'Harvard aussi talentueuse qu'elle est ferme et décidée. Les deux jeunes femmes sont chargées d'épauler le conservateur dans sa recherche sur les tarots divinatoires à travers les âges, et plus précisément à partir de quand un simple jeu de cartes s'est transformé en support pour prédire l'avenir. Mais des choses étranges se déroulent au Cloître, la nuit tombée : d'où viennent les taches de cire rouge qu'Ann découvre chaque matin dans la bibliothèque du musée ? Quelle est la nature exacte des relations entre Rachel et Patrick ? Qui est vraiment Léo, le mystérieux jardinier chargé d'entretenir les plantes du Cloître ? Lorsque la jeune femme découvre un tarot complet antérieur au XVIIème siècle, elle répond à l'appel des cartes et prend le risque de les interroger...
 

    Difficile de ranger ce livre dans une catégorie, tant Le cloître s'amuse d'un mélange des genres qui brouille les pistes tout en se réclamant de plusieurs registres à la fois. Couverture et résumé nous laissent imaginer un thriller historico-hésotérique à la Da Vinci Code, avant que l'accent sur les relations entre les personnages ne fasse pencher la balance vers le thriller psychologique. Le résultat n'en est que plus intéressant : pour peu qu'on accepte de perdre le contrôle sur la lecture et de laisser l'autrice nous guider (voire nous balader), on découvre un petit bijou de noirceur et de manipulation qui vaut tout-à-fait le détour.

The Cloisters, New York.
 
    Le premier atout, très séduisant, de ce roman est sans conteste son décor. Le cloître choisit en effet comme cadre principal de l'action The Cloisters, le réel musée médiéval de la ville de New York. Ce lieu incongru est constitué de cloîtres et bâtiments religieux européens reconstruits pierre par pierre autour d'une structure néogothique en 1938. Vestige médiéval au cœur d'une ville de béton et de fer qui n'a jamais connu de Moyen-Âge, The Cloisters confère au roman de Katy Hays une atmosphère unique, de celles qu'on étiquette aujourd'hui de l'appellation Dark Academia. Bibliothèques, archives et secrets d'alcôve s'y entremêlent dans un clair-obscur envoûtant. A n'en pas douter, le musée est ici un personnage à part entière du livre.
 
The Cloisters, New York.

    Le sujet transversal – l'étude des tarots divinatoire à travers l'Histoire – apporte également une consistance assez fascinante à l'intrigue. Cette thématique assez peu exploitée en littérature de fiction l'est ici au croisement du regard scientifique (objet de recherche universitaire) et du regard ésotérique (divination). Bien que chercheurs, les personnages se laissent en effet tous plus ou moins gagnés par l'envie de tirer les cartes, d'abord par curiosité puis, progressivement, pour des raisons plus obscures. On regrette cependant que la dimension historique soit finalement assez peu exploitée : Ann, Patrick et Rachel évoquent bien quelques fois la famille d'Esté et Antoine Court de Gebelin, des figures du passé associées au tarot et à son évolution de jeu vers objet de prédiction, mais peut-être est-on resté quelque peu sur notre faim. Il nous en reste l'envie d'approfondir le sujet et d'explorer la grande et la petite histoire du tarot à notre tour.
 

    Katy Hays met en scène des personnages doubles, entre ombre et lumière. Elle laisse volontairement dans l'angle-mort certains éléments, induisant un sentiment constant de doute qui nous amène à nous interroger quant à la psychologie et aux motivations de chacun. Transparente et écorchée, lasse et pourtant décidée, Ann apprend à sortir de sa chrysalide à travers son expérience au Cloître, face à une Rachel aussi mystérieuse et élégante que sûre d'elle. Plongée dans l'univers des études supérieures et de la recherche tel qu'il se joue outre-Atlantique, Le cloître met en lumière la concurrence et l'ambition quasi-destructrices à l'oeuvre dans les cercles universitaires américains. Les relations, ambiguës, se tissent, se font et de défont au fil des jours et au rythme des découvertes et révélations, en même temps que le lecteur s'interroge : ces personnages sont-ils tous ce qu'ils prétendent être ? Une mort mystérieuse amènera Ann comme le lecteur à revoir leurs jugements initiaux, car plus on progresse, plus on se laisse convaincre que rien dans cette histoire n'est tout-à-fait le fruit du hasard.
 


En bref : Thriller psychologique séduisant et addictif, Le cloître nous entraîne dans un décor à l'atmosphère captivante, à la découverte du monde de la recherche universitaire américaine. La thématique du tarot divinatoire, associée aux mythiques Cloisters new-yorkais, apporte une touche de mystère envoutante dans cette intrigue où l'ambition le dispute à la manipulation. Un roman diabolique.

1 commentaire:

  1. Pouchky Annette21 juin 2024 à 02:32

    Chronique plus qu'alléchante!!! Je n'ai pas encore croisé ce livre : mon libraire est-il sot ou dois-je adopter un labrador?

    RépondreSupprimer