mercredi 9 septembre 2015

Les sorcières d'Astria #2, "l'amulette mystérieuse" - Marliese Arold

 Das magische Amulett (Magic Girls, #2), Ars Editions, 2008, 2011 -  Editions Bayard Jeunesse (trad. de Sylvie Roussel), 2014.



  Qu’il est difficile pour des sorciers de passer incognito dans le monde des humains ! Éléna et son amie Roxane ont du mal à se retenir de pratiquer la magie… Et elles sont très intriguées par l’amulette qu’elles ont trouvée dans le terrarium où vit le père d’Éléna depuis qu’il a été transformé en iguane. Ce bijou a-t-il le pouvoir de lui rendre son apparence normale… ou… s’agit-il d’un objet maléfique ?



***




  Après avoir regardé avec oisiveté de vieux épisodes de Sabrina l'apprentie sorcière pendant les vacances (oui, encore mon éternelle nostalgie), la rentrée et la réduction considérable d'heures à buller devant les aventures drôlatiques de la jeune magicienne m'ont fait me tourner vers le second tome des Sorcières d'Atria. Cette saga débutée l'an dernier m'avait en effet fortement évoqué la série de mon enfance de par son atmosphère très similaire.

 Sur la maison des Bredov...

  Cette fois, l'histoire se concentre essentiellement sur la difficulté pour Eléna de mener une double vie et de jongler entre ses pouvoirs de sorcière d'un côté et sa vie collégienne de l'autre. Souvent confrontée aux aléas du monde des Mortels, la jeune fille a du mal à ne pas faciliter les problèmes rencontrés d'un coup de formule magique... surtout lorsqu'il s'agit de rendre de menus services à ses amies. Ou encore se débarrasser d'un soupirant trop encombrant tel que Kevin qui, par-dessus le marcher, à surpris les Bredov en plein usage de leurs pouvoirs! Son ami Olivier, versé dans l'occultisme, veut alors jouer aux apprentis chasseurs de sorcières... Parallèlement, Eléna et Roxane poursuivent leur recherches sur l'amulette trouvée dans le vivarium de Léon, toujours transformé en iguane. Leur petite enquête révèle que le bijou appartiendrait à Mafaldus Horus, mage noir des plus dangereux...

 Quelques pages du livre, toujours aussi sympathiquement illustrées d'encarts issus de publications et traités du Royaume des Sorciers.

  Même si la joie de la découverte reste attaché au premier tome, j'ai retrouvé les petites sorcières d'Astria avec plaisir. Je souhaitais une lecture fantastique drôle et légère pour accuser le coup d'une rentrée sur les chapeaux de roue et ce roman a donc parfaitement rempli son office! Si ce nouvel opus est moins comique que le précédent (la famille Bredov se faisant progressivement au mode de vie des mortels, le choc des cultures est moins présent) et l'hilarante Mona, la grand-mère sorcière digne héritière d'une Endora de Ma sorcière bien aimée, malheureusement moins présente, les aléas de la vie d'ado d'Elena se suivent avec plaisir.

Couverture de l'édition originale allemande.

  Le dernier tiers s'accélère et s'axe davantage sur la malédiction jetée sur Léon Bredov, orientant l'histoire vers une dynamique plus ombre qui surprend un peu dans l'atmosphère plutôt comique de départ. Certains mystères pourtant majeurs de l'univers de Marliese Arold seront même révélés en fin de tome et j'ai été surpris qu'ils soient résolus aussi vite, et même un tantinet rapidement expédiés. Quand bien même, nous laissant avec une fin en suspens, Marliese Arold s'assure la fidélité des lecteurs pour la suite de sa saga, et j'en serai avec plaisir!


En bref : Un second tome qui s'achève sur de nombreuses révélations en cliffhanger, tout exprès pour nous laisser en haleine. L'histoire mêlant humour et fantastique ne révolutionne bien évidemment pas le genre, mais elle tient ses promesses dans la continuité du premier opus. On a donc là un roman léger purement distrayant qui se lit très bien.

 Pour aller plus loin:
-Poursuivez la série: Tome 1, et les suivants à venir...

 

-Si vous avez aimé ce livre, vous aimerez peut-être...

 -dans le même genre : La série Sabrina l'apprentie sorcière, ainsi que les novélisations qui en ont été tirées (publiée chez pocket jeunesse).

 -pour d'autres histoires de jeunes sorcières dynamiques et modernes: La trilogie des Charmettes, d'E.Boisset.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire