mardi 5 juillet 2016

Encore quelques news des adaptations à venir...


  Parce que l'année à venir est prometteuse en adaptations, je reprends là où je m'étais arrêté il y a quelques mois concernant les images preview des transpositions cinématographiques les plus attendues. De nouveaux visuels ont été dévoilés et donnent envie de  réserver dès maintenant nos places!


La Belle et la Bête, de Disney:



  Si les photographies officielles ne filtrent toujours pas (screugneugneu), Disney a su créer le Buzz le mois dernier en publiant ce tout premier teaser. Ils sont doués, chez Disney. Très doués. On y voit quasiment rien. Tout est dans la suggestion et se base sur ce que l'on se souvient de la version animée de 1991. Aussi reconnait-on de suite la musique enchanteresse et le dialogue entre Lumière et BigBen, le tout sur quelques décors qui passent du fastes aux ruines poussiéreuses, évoquant ainsi la mise en scène du Fantôme de l'Opéra. Le peu qu'on voit est sublime et vient titiller juste comme il faut notre nostalgie. On leur en veut juste de nous faire goûter du bout des lèvre ce délicieux nectar pour mieux nous en priver encore presque un an ! Sadiques, chez Disney? Si peu, si peu... 

Selfie?

  En attendant, j'ai encore déniché quelques clichés du tournage publiés sur Inst*gram. L’œil de lynx du fan reconnaîtra les trophées de la taverne de Gaston, ou encore les baguettes de pain du boulanger (dans la scène d'introduction chantée du village, enfin! Révisez donc vos classiques, les enfants!). La dernière photo, décor d'un cloitre enneigé, rappelle la cour fermée du château de Raray utilisée dans la version de Cocteau, avec sa promenade décorée de sculptures de cervidés (ou c'est moi qui divague? Non, ce ne peut être une coïncidence...).




 Le décor en studio de Disney évoque fortement l'enceinte du château de Raray utilisé pour la version de Cocteau, non?...

***


Miss Peregrine et le enfants particuliers, de Burton:


  La bande-annonce a enfin été révélée! Malgré les couleurs encore trop saturées à mon goût (comme je l'ai déjà dit, la réalisation par Burton me fait un peu peur, même si j'admire ce qu'il a pu faire par le passé, ce n'est pas sa "patte" que j'imaginais pour cette adaptation), j'avoue que certaines vues et scènes présentées ici ont de quoi séduire. Eva Green est en revanche l'excellent choix de ce film pour le rôle titre, et son magnétisme est palpable dans les quelques minutes de ce trailer. Son maquillage, "rapace" à souhait, est magnifique, et toute sa silhouette et sa gestuelle semblent maîtrisées jusqu'au bout des ongles pour personnifier Miss Peregrine. Asa "Hugo Cabret" Butterfield est également très prometteur dans le rôle de Jake. Alors oui, en dépit de mes réticences, j'ai quand même hâte, très hâte...



***

Vert Emeraude, d'après l'ultime tome de la trilogie:

  AAAAAAAAHHHHHHHHHHH! *hum* Excusez-moi, je me sens juste comme un ado lorsqu'on me parle de cette saga et j'ai quelques tendance à la régression : cette série de livres et leur adaptation sont les seules qui me font encore cet effet là, avec ce mélange de folie, d'enthousiasme et d'insouciance qu'on a connu avec nos premiers émois de littérature young adult. La version filmée de la trilogie des gemmes a peu a peu pris sa propre direction par rapport aux livres, mais a réussit en même temps le pari de séduire les fans de la première heure. Moi le premier, d'ailleurs : les nombreuses libertés choisies permettent progressivement d'exploiter d'autres cheminements mais finalement très complémentaires à l'histoire de départ, ouvrant ainsi à de nombreux axes narratifs restés inexploités dans les romans de K.Gier. J'ai donc très très hâte de voir cet ultime volet, qui viendra malheureusement clore l'histoire de ce cycle littéraire (sauf si l'auteure décidait un jour d'un spin-off? ...^^). Les bande-annonces sont très prometteuses, surtout celle en VO avec sa musique entrainante qui évoque les mélodies de Florence & the Machine.



***

Le BGG, de Spielberg d'après Roald Dahl:


  Enfin, abordons le sûrement excellent BGG adapté par Spielberg (rien que ça, tout de même...) de Roald Dahl. Je dois y aller de nouveau de ma petite histoire et rappeler qu'au départ, bien avant que je devienne moi-même un fan de R.Dahl, j'étais tombé amoureux, tout petit, d'une extraordinaire adaptation animée du BGG que je n'ai cessé de diffuser et faire connaître autour de moi, usant ma vieille VHS enregistrée le soir de mes deux ans à force de la regarder en boucle. Je suis donc très excité de bientôt retrouver le BGG, Sophie et la frambouille, sans oublier le schnocombre! Oh, et ne laissons pas de côté la guest Star de marque du roman : la Reine d'Angleterre, dont les premières images dans le film font vraiment envie! =D

Un petit verre de frambouille, Votre Majesté?

***

  J'en oublie certainement, comme d'habitude : les adaptations, si elles ont toujours existé, deviennent de plus en plus courantes et les formats sont multiples. Le petit écran s'empare du mouvement presque autant que le grand, ce qui permet par ailleurs des adaptations plus fouillées, plus fidèles (moins frustrantes) et qui, parfois, surpassent même le matériau d'origine. Alors en attendant un prochain article sur le sujet et d'autres avis de sorties, il n'y a plus qu'à reprendre une carte d'abonnement au ciné du coin ;)

2 commentaires:

  1. Tant de films et si peu de temps de sortie...
    Elle n'est pas sublimissime, Eva Green?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Elle l'est tellement que c'en est indécent *_*

      Supprimer