mardi 27 mars 2018

Emilie du Châtelet, philospohe des Lumières - Pascale Debert

Le Pythagore éditions, 2018.

  Bienvenue dans l’univers studieux et glamour d’une femme éblouissante née à l’aube du XVIIIe siècle. Talentueuse sur tous les sujets, Émilie du Châtelet parle plusieurs langues, lit le latin et le grec dans le texte, s’intéresse à la mode et chante l’opéra. Particulièrement douée pour les mathématiques, la jeune femme est victime de la « Newtonmania » qui s’empare de l’Europe au début du XVIIIe siècle et dont elle va s’attacher à diffuser les nouvelles théories !  

  Les évènements concernant la biographie d’Émilie sont placés sur une échelle temporelle permettant de replacer la philosophe des Lumières dans le contexte socioculturel de son époque.
D’autres anecdotes, classées par thème (mode, art de vivre et déco), illustrent l’art de vivre à la française d’une marquise ultra-tendance ! Illustré par plus de 100 images dont d’authentiques factures provenant du fonds Du Châtelet, Archives départementales de la Haute-Marne.  

*** 

  L'été dernier, j'avais présenté le précédent ouvrage de Pascale Debert : Petits secrets des ducs de Lorraine au XVIIIème siècle, qui compilait quelques uns des meilleurs articles de son passionnant blog "Histoires Galantes", florilège d'anecdotes historiques relatives aux siècle des Lumières, et plus précisément en Lorraine. Pascale Debert, diplômée des Beaux Arts avant d'être directrice artistique à Paris, est revenue sur sa terre natale de Nancy pour y devenir graphiste. Illustratrice et créatrice de talent, elle est donc, comme vous l'avez deviné, également passionnée du XVIIIème siècle et des personnalités qui l'ont fait vivre. Parmi elles, l'artiste et auteure voue un véritable culte à la marquise Émilie du Châtelet, première femme de sciences française (et ce n'est pas moi qui l'en blâmerai, les habitués du Terrier sauront pourquoi...).

Emilie et Voltaire, par Maurice Quentin de la Tour.


  Reprenant la formule et le visuel de Petits secrets des ducs de Lorraine au XVIIIème siècle, Pascale Debert nous régale cette fois d'une compilation d'anecdotes et de secrets concernant la "Divine Émilie". Le premier tiers du livre est constitué d'informations et de notes qui viennent raconter chronologiquement la vie de la marquise du Châtelet en croisant Grande et Petite Histoire : de sa naissance à sa mort, l'auteure surprend de délicieux potins et goodies qui font s'écarter son ouvrage du banal documentaire historique et qui, même plus encore, enrichissent les connaissances du lecteurs de nombreux détails.


  Le reste de ce charmant petit ouvrage est divisé en trois parties thématiques : "Dress code", "Lifestyle Emilie & Voltaire", et "Home Sweet Home", autant d'intitulés anachroniques qui témoignent du ton rafraîchissant et inconventionnel avec lequel Pascal Debert aborde l'Histoire, une approche fine et enlevée qu'on adorait déjà dans son précédent livre et sur son blog. Mais plus qu'un choix purement stylistique, c'est peut-être aussi la meilleure des manières pour montrer à quel point Emilie était avant-gardiste et que, si les termes, les formes, et les manières semblent avoir changé en trois siècles, les passions et les motivations étaient les mêmes qu'aujourd'hui.


  Émilie et Voltaire qui jouent les Bonnie & Clyde aux tables de jeux de Versailles, la Marquise qui achète ses froufrous en " occas' ", le commerce de l'Art made in China, ou Voltaire arnaqueur et gagnant au loto : ces brèves historiques et autres observations biographiques révèlent avec humour et érudition de quelle manière s'est façonnée cette made-self-woman autodidacte et passionnée, au filtre d'une époque pivot en matière de connaissance et de consommation.


  En bref : Ouvrez la boite à secrets de l'inconventionnelle et iconoclaste Émilie! Pascale Debert nous offre un voyage dans le temps marqué des sceaux de la légèreté et de l'érudition, la preuve que oui, l'Histoire et la Culture peuvent être fun et sexy!



Et pour aller plus loin...




-Retrouvez le blog Histoires Galante ICI


-Découvrez le précédent livre de Pascale Debert ICI.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire