mardi 11 décembre 2018

Trump Fiction - Jean-Luc Hees

Editions Baker Street, 2018.

  Deux ans après l’accession de Donald Trump à la Maison-Blanche, on pensait tout connaître du 45e président des États-Unis. Erreur ! Il fallait encore analyser l’impact de ses déclarations et de ses « pensées » sur l’humeur du monde. De tweet en tweet, de discours en aboiements, il ne laisse personne indifférent et il n’a pas contribué à rassurer la planète sur le rôle nouveau qu’il entend faire jouer à son pays.
 Du chaos philosophique au désordre idéologique, en passant par de curieuses dérives comportementales, Trump a suscité bien des interrogations, bien des indignations, bien des dégoûts, voire une véritable sidération.
   Jean-Luc Hees, fin connaisseur des États-Unis, a voulu mettre en scène l’impact de « l’effet Trump » sur les grands et les petits de ce monde. De la reine d’Angleterre à Clint Eastwood, du pape François à Vladimir Poutine, de Melania Trump au général de Gaulle, de Bob Dylan au travailleur mexicain clandestin, de Robert de Niro à Abraham Lincoln, chacun réagit, avec son coeur, son instinct et ses angoisses.
   Avec l’esprit mordant qu’on lui connaît et une bonne dose d’imagination, l’auteur nous entraîne dans des situations cocasses et invraisemblables qui sont en quelque sorte des fables des temps modernes. Il dresse ainsi un tableau drolatique et cruel du Commandant en chef, qui détient entre ses mains l’image et l’avenir de la Grande Amérique.

***

  L'arrivée au pouvoir de Trump en a surpris plus d'un de par le monde, des premiers concernés de la première puissance mondiale jusqu'à nous autres petits habitants de l'hexagone. Il faut le reconnaître, le personnage prête à rire (mais à rire jaune seulement) et si on imagine davantage sa trombine sur une boite de céréales que sur des tracts électoraux, c'est parce qu'il n'avait décidément pas la tête de l'emploi, une tête qui se prête en revanche fort bien à la caricature. Et puisqu'on par le de caricature, rappelons que les hommes politiques sont les premiers servis : la preuve en est de cet ouvrage qui, s'il ne dresse pas des portraits illustrés du grossier, euh, pardon, dudit personnage, s'emploie à le présenter au filtre des regards tous plus loufoques les uns que les autres.


  En effet, c'est a travers le prisme d'une galerie de personnages et d'individus des scènes privée et publique que Trump nous est raconté, sur un laps de temps qui va des veilles de son élection à aujourd'hui. Vous aimeriez dire tout le mal que vous pensez de lui mais ne savez pas par où commencer? Lisez ce livre : ses différents narrateurs s'en chargeront très bien pour vous. Les fantômes des précédents présidents des Etats-Unis prennent la parole pour donner leur avis sur leur successeur, Le Pape François en discute secrètement avec Dieu façon Don Camillo, Elizabeth II espère bien ne pas avoir à partager son carrosse avec lui... On entre même dans l'intimité de Jane Fonda, Clint Eastwood, ou encore Johnny Hallyday qui assistent aux résultats des élections via leur petit écran, et on assiste à quelques échanges entre l'auteur et son éditrice (oui, les vrais de vrai!) themselves!

Illustration de Taylor Callery.


  Qu'il fasse parler les morts avec plus ou moins de sérieux ou mette dans la bouche des vivants des phrases de sa propre composition, Jean-Luc Hees n'en reste pas moins fiable : le suivi chronologique de cette Trump fiction respecte les faits, les actualités, et les tweets désormais célèbres du président (lesquels n'ont même pas besoin d'être encore plus tournés en dérision, d'ailleurs). Si les différents éclairages sont aussi givrés, c'est que l'auteur vient prouver une fois de plus que l'humour intelligent (car il est sans aucun doute) est l'arme la plus subtile face à la bêtise. Car derrière la tonalité profondément humoristique des différentes voix de ce livre, on devine également une plume acérée et pamphlétaire qui pointe les dysfonctionnements de LA figure de la décadence de la politique américaine.

 Jean-Luc Hees, l'auteur.

En bref : Un portrait au vitriol du président des Etast-Unis, qui se dessine au croisement des différentes narrations toutes plus extravagantes les unes que les autres. Derrière l'humour noir se cache bien évidemment un auteur engagé qui excelle dans cette version moderne du pamphlet...

 Un grand merci aux éditions Baker Street!

Aucun commentaire:

Publier un commentaire