mercredi 22 juin 2016

Le Pays des Contes, tome 4 : Au-delà des Royaumes - Chris Colfer.

The Land of Stories, book 4 : Beyond the Kingdoms, Little, Brown Books for young readers, 2015 - Editions Michel Lafon (trad. de C.Laumonier), 2016.

  Depuis que l’Homme masqué lui a échappé, Alex n’a qu’une obsession : le retrouver. Sauf qu’elle a été déchue du Conseil des fées et que tous refusent de croire que cet homme est une véritable menace. Heureusement, elle peut compter sur l’aide de son frère jumeau, Conner, de Boucle d’or, du Petit Chaperon rouge et de la Mère l’Oie. Grâce à eux, elle découvre le plan démoniaque de son ennemi : armé d’une potion capable de transformer n’importe quel livre en portail vers d’autres univers, il part recruter une armée de méchants de la littérature afin de conquérir le Pays des contes…

*** 


  Initialement prévu en trois tomes, Le pays des contes remet le couvert! On se doutait que Chris Colfer ( le jeune et talentueux Chris Colfer, devrait-on dire puisque également connu pour son rôle de Kurt dans Glee) aurait du mal à abandonner ses personnages, personnages que j'avais moi-même hâte de retrouver. Attention, spoilers...

Couverture de l'édition originale, par B.Dorman.

  La bonne fée, décédée, a légué son titre à sa petite-fille Alex. La jeune fille est décidée à tout mettre en œuvre pour retrouver l'homme masqué évadé de la prison Pinocchio, dont elle est certaine qu'il s'agit de leur père à Conner et elle. Mais parce que la poursuite devient une obsession, ses émotions l'envahissent et influent négativement sur la maîtrise de ses pouvoirs. Destituée de sa place au Conseil des fées parce qu'elle est dès lors potentiellement dangereuse, elle s'enfuit et poursuit son enquête avec l'aide de la Mère l'Oye. Conner, de son côté, s'il émettait encore quelques doutes quant à l'identité de l'homme masqué, découvre en effet qu'un lien avec sa famille existe bel et bien, et se lance aussi à sa poursuite. Ce dernier, grâce à une potion conçue par le défunte Bonne fée, entre dans les grands romans de la littérature fantastique pour en ramener les méchants les plus charismatiques, et ainsi dresser une armée indestructible. Voilà donc Conner, Alex et leurs compagnons qui sautent d'Alice au pays des Merveilles au Magicien d'Oz, sans oublier Robin des bois et Peter Pan. Au risque de rester piégés dans les pages...


  Comme je l'ai dit plus haut, j'étais très impatient de retrouver les personnages (surtout Conner et son humour mordant) de cette saga, véritablement le point fort de la série depuis le début. Tous très drôles, ils amènent en effet la petite touche de dérision qui nous fait adorer cette version revisitée façon pastiche des contes de fées. Ici, le regard sarcastique que Conner jette sur Peter Pan (juste un sale gamin hyperactif) est par exemple à mourir de rire, sans oublier les interventions toujours farfelues de la Mère L'Oye, qui semble encore un peu trop tirer sur la bouteille. C'est justement cet humour qui sauve ce quatrième opus à mes yeux, car je dois avoué, sur le fond, m'être un peu plus ennuyé.


  Je suis partagé, en fait : C'est surtout la première moitié du livre qui m'a déçue, au cours de laquelle notre joyeuse troupe passe de livre en livre à la poursuite de l'homme masqué. Les incursions dans les autres contes et grands chefs-d’œuvre de la littérature fantastique étaient très convenues, et les péripéties suivaient bêtement la trame de chaque ouvrage respectif de façon un peu trop fidèle. Tout ça paraissait un peu trop facile. L'enchainement des actions était là aussi attendu : les liens dressés entre les diverses péripéties, les connexions établies, pour peu qu'on soit habitué des séries Grimm, Once upon a time, ou qu'on connaisse la saga Coeur d'Encre, bref, tout ça suivait une route déjà bien fréquentée. Les relectures de l'univers des contes auraient-elles ainsi déjà tout brassé dans le genre, pour ne plus rien trouver d'original? Mon enthousiasme est du coup est peu retombé, je dois l'admettre.


  Heureusement, je me suis accroché à ce ton, cette écriture qui ne se prenait décidément pas au sérieux, pour poursuivre ma lecture. Et puis aussi, j'avoue avoir un certain respect pour Chris Colfer (qui, déjà si jeune, a réussi à montrer qu'il avait beaucoup de cordes à son arc) et pour la sincérité avec laquelle il écrit cette saga : on sent dans son écriture l'âme de l'enfance et un plaisir communicatif, celui qu'il a de partager avec le lecteur ses rêves de gamin. J'ai bien fait : dès la seconde moitié, l'histoire se complexifie davantage, et l'on suit alors parallèlement les aventures au pays des contes, et l'enquête de Bree (personnage secondaire du tome précédent) à la recherche des descendants des Grimm dans le monde réel. J'ai apprécié de retrouver cette alternance que j'avais trouvé déjà très plaisante dans le tome précédent. J'ai donc fini ma lecture sur une note plus positive et prêt à rempiler pour le prochain tome, en espérant toutefois que C.Colfer songe déjà à un final avant que son imagination ne se tarisse...

Chris Colfer, pour la promotion de son livre.

En bref : Une trame un peu trop convenue par moment pour ce quatrième tome de la saga de Chris Colfer, qui suit parfois des cheminements déjà bien fréquentés dans le genre. Heureusement, on se laisse gagner par son enthousiasme de son écriture et l'humour communicatif de ses personnages.


 Un grand merci à Michel Lafon pour ce partenariat!

Et pour aller plus loin:



Poursuivez l'aventure avec toute la saga: Le tome 1 (ICI), le 2 (ICI) , le 3 (ICI)et les autres à venir...


Si vous avez aimé ce livre, vous aimerez sûrement:
- Les sœurs Grimm, chroniqué récemment sur ce blog.
- La mini-série Le dixième royaume, dont il faudra absolument que je vous parle davantage un de ces quatre!

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire