mardi 5 décembre 2017

Seules les femmes sont éternelles (Une enquête de Loulou Chandeleur #1) - Frédéric Lenormand.

Editions de la Martinière, 2017.

  Au début de la guerre de 1914, un policier décide de revêtir une identité féminine pour échapper à la mobilisation. Ray Février devient « Loulou Chandeleur », détective privé en bas de soie et chapeau à voilette. Ray-Loulou se rend compte qu’il est aussi bon flic en robe qu’en pantalon, et peut-être meilleur homme qu’auparavant.
  Aux côtés de la patronne de l'agence de détectives, la charmante Miss Barnett – qui ne connaît pas son secret –, Loulou enquête sur une intrigante affaire de lettres de menaces. Quand le maître chanteur commence à mettre son plan à exécution et que les meurtres se multiplient, notre étonnant duo plonge dans une succession de surprises et de pièges périlleux.
  Entre 1914 et 1918, ce sont les Françaises qui ont fait vivre le pays. Ce roman raconte leur émancipation et la difficulté d’être une femme en temps de guerre... surtout quand on n'en est pas une.

 La nouvelle série policière historique de Frédéric Lenormand, auteur couronné des prix Arsène Lupin et Historia.

*** 

  Avec son titre très jamesbondien et sa couverture estampillée garçonne de Paname, on se demande bien quel peut être le thème de la nouvelle série policière de Frédéric Lenormand. Après ses exquis et tordants Voltaire mène l'enquête, l'auteur prolifique et talentueux signe ici une réinterprétation décalée et polarisante de l'affaire Paul Grappe (oui, oui, le fait-divers au centre du film Nos années folles d'A.Téchiné et du livre La garçonne et l'assassin, présenté il y a quelques jours!) dont il s'inspire librement.


  Alors que l'année 1914 voit tous ses hommes de bonne constitution envoyés au front, l'inspecteur Ray Février prie pour échapper à la mobilisation. Alors lorsque son supérieur lui annonce la mauvaise nouvelle, Ray trouve une solution des plus inventives : devenir une femme! Car dans ce Paris où les représentants du sexe fort ont abandonné femmes et enfants pour rejoindre les tranchées, seules les veuves et autres patientes épouses peuvent désormais reprendre les postes autrefois assurés par leurs maris. Puisque le monde doit continuer de tourner, voilà qu'elle vont pointer à l'usine ou conduisent les taxis ; et puisque le monde est désormais mené par les femmes, Ray Février disparait pour laisser la place à Loulou Chandeleur, son alter ego féminin créé avec l'aide de Léonie, une demi-mondaine qui lui donne désormais des cours de féminité... et une nouvelle garde-robe! Mais on ne peut pas s'offrir talons et fourrures avec des clopinettes, aussi, quoi de mieux pour s'assurer un revenu que de faire ce qu'il sait faire de mieux : résoudre des crimes? Grâce à sa perspicacité, Ray/Loulou parvient à se faire embaucher dans l'agence de la jeune Cecily Barnett, et propose de reprendre de suite une enquête qu'il avait entamé du temps de la police : une sombre histoire de chantage...

Femme chauffeur de taxi dans le Paris de 14-18.

  Frédéric Lenormand s'empare aussi bien du Paris de 14-18 que du siècle des Lumières, qu'il nous restitue avec la méticulosité d'un historien. Avec lui, on découvre l'arrière-scène de la Première Guerre mondiale, ce qui se passe dans Paris tandis que les livres d'Histoire nous racontent ce qui se passe dans les tranchées : les lieux touristiques transformés en hôpitaux militaires, les manigances et faux certificats pour éviter le front, les usines d'armement et, surtout, l'omniprésence des femmes. L'auteur nous plonge en effet dans une capitale dont le bon fonctionnement et les rouages sont désormais assurés exclusivement par le réseau féminin, un écrin historique qui amène avec pertinence la transformation du héros.

Le grand Palais transformé en hôpital militaire et les usines d'armement et leurs ouvrières.

  Car la question du genre, même traitée avec humour, est la thématique centrale de ce roman : à une époque où la société patriarcale est reine, l'infiltration volontaire puis l'acclimatation -difficile, mais nécessaire- de ce fin limier dans le corps et le monde des femmes l'amène à revoir son jugement. Confronté à l’indécence des autres hommes et, à l'inverse, à la décence dite de rigueur qu'on impose aux femmes pour être considérées "comme il faut", notre Ray Février devient, au fil de son aventure, un(e) représentant(e) investi de la cause féminine en pleine libération : véritable comble de situation!


  L'intrigue policière parait au départ un peu maigre mais qu'on se rassure : la "simple" histoire de chantage ne tarde pas à se complexifier d'une large galerie de personnages et de péripéties des plus cocasses. Oui, car n'oublions pas l'humour de l'auteur : s'il est ici plus mesuré, sobre, et moins vaudevillesque que dans la série des Voltaire mène l'enquête, on ne manque pas de glousser plusieurs fois par page. La raison est cette fois plutôt due au style inimitable de Frédéric Lenormand et à son sens unique des réparties : sa plume pleine de verve et de panache introduit très bien le contexte pré-Années Folles de son histoire et sa grandiloquence pastichée évoque les meilleurs feuilletons littéraire d'antan.

La mode féminine pendant 14-18 : 
tant pis pour le scandale, la raison économique impose qu'on raccourcisse les jupes!

En bref: Le premier tome d'une série policière audacieuse mêlant humour et reconstitution historique de qualité. Frédéric Lenormand parvient à transformer le fait-divers Paul Grappe en fiction polarisante s'amusant de la confusion des genres dans le Paris préparant l'arrivée des garçonnes. On espère vivement une suite à ce roman!

Un grand merci à l'agence Anne & Arnaud pour cette lecture!

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire