dimanche 18 janvier 2015

Chapeau Melon et Bottes de Cuir #2 : "Drôles de Morts" - John Garforth

The Avengers #2 : "The laugh was on Lazarus", Berkley, 1967 - Éditions Solar, trad. de Marie-France Watkins, 1967 - Éditions Fleuve Noir (intégral), 1995.


  Qu'est-ce qu'un zombie? C'est un mort ressuscité qui se promène parmi les vivants. Élémentaire. Mais Mrs Peel n'appréciait pas. Elle avait peur, la chérie. Il faut avouer qu'il n'y a pas de quoi rire dans un cimetière, par une nuit noire, quand on se retrouve soudain enfermé dans un caveau avec des cadavres ambulants qui ne cherchent rien d'autre qu'à vous expédier là d'où ils viennent. Heureusement que Steed a plus d'un tour dans son parapluie roulé et qu'Emma est assez habile pour persuader un vicaire fou de ne pas bombarder le Pentagone à la bombe H. Encore une aventure pleine d'humour du couple numéro 1des feuilletons télévisés.


*** 


  Temps tristounet et froid au-dehors : voilà une atmosphère hivernale propre à la nostalgie de cette époque où je bravais la nuit et la neige pour monter chez mes grand-parents, partager avec eux un épisode de Chapeau Melon et Bottes de Cuir. Quel meilleur remède, donc, pour panser la mélancolie passagère, que de s'offrir la lecture d'une des novélisations de la série, justement conservées en cas de besoin ? Après les romans écrits par P.McNee lui-même (l'acteur interprète du héro du feuilleton) et le premier ouvrage tout juste réussi adapté par John Garforth, je m'essaye ici au second opus de cet auteur. Tout d'abord, un petit retour sur l'intrigue avant de vous dire ce que j'en ai pensé...

Couvertures des éditions originales anglaise et américaine.

  Le cimetière de Highgate est le théâtre d'événements étranges ces derniers temps : des morts y sortent des tombes! On y retrouve en effet plusieurs individus, officiellement décédés et inhumés, en train d'errer dans un état d'apathie évoquant les zombies des films d'horreur. Il n'en faut pas plus à Emma et Steed pour se lancer dans de nouvelles investigations. Entre deux planques nocturnes au cimetière et quelques cocktails au "Dragon", le pub juste en face, nos deux agents remontent la piste jusqu'à un étrange laboratoire spécialisé dans la réanimation et les possibilité de vie après la mort. Là bas, les scientifiques ont même conservé le cerveau de leur défunt savant en chef dans du formol, afin de continuer à utiliser ses connaissances! Entre cet institut aux expériences douteuses et un vicaire extravagant qui se passionne pour l'affaire de façon obsessionnelle, Steed et Emma n'ont pas fini d'en voir...

Le célèbre cimetière de Highgate, qui sert de décor à l'histoire de J.Garforth, 
et le réel pub "the green dragon",  situé tout prêt et qui a peut-être inspiré le bar du "Dragon" de l'intrigue.

  Des quatre tomes assez critiqués écrits par J.Garforth, ce second opus est unanimement reconnu comme étant le plus réussi et le plus en accord avec l'esprit de la série. Et pour cause, la trame de fond n'est pas sans évoquer l'épisode Le mort vivant de la saison 5 (on y retrouve le décor très gothique du cimetière, les morts sortant de leur tombe, et même le pub situé juste à côté où nos héros débattent de leur enquête entre deux pintes de bière!). De plus, J.Garforth a la bonne idée de situer son histoire à Watford et Radlett (qui étaient lieux de tournage emblématiques de la série), auxquelx il ajoute le décor du très célèbre cimetière de Highgate, la nécropole la plus renommée de Londres pour son cadre gothique en diable et ses nombreuses légendes de vampires et de fantômes...

  En comparaison du précédent opus (Le flambeur flambé), on notera cette fois des efforts appréciables dans l'écriture de l'auteur : le style est en effet d'une ambiance nettement plus "avengeresque", ponctué de nombreuses notes d'ironie et d'un sarcasme délicieusement décalés. Cette atmosphère va de paire avec la personnalité de Steed, fort bien restituée également et avec qui les thèmes de la religion ou de la vie après la mort sont tournés en dérision avec le flegme et la légèreté propres au personnage tel qu'on le connait. De plus, J.Garforth a la bonne idée de retenir l'attention des téléspectateurs les plus fans en glissant ça et là des détails bien connus de la série : des scènes d'appartements aux passages culinaires appétissants, jusqu'au bloc de ciment sculpté par Emma au beau milieu de son salon!


  Ces éléments bien choisis et bien restitué suffisent heureusement à compenser d'autres moins respectueux de l'univers télévisuel. En effet, certains passages souffrent encore du style naturellement cru et parfois même vulgaire de l'auteur, qui font du coup très "tâche" au milieu des efforts de style et de subtilité fournis par Garforth (mais bon, "chassez le naturel..."). Reste la scène finale, au Pub du Dragon de Highgate, pleine de non-sens et d'extravagance, pour clore l'histoire en beauté : on y retrouve nos deux héros "naturalisés" citoyens de Highgate selon l'antique tradition du district, au cours d'une soirée un peu trop arrosée qui se clos d'une façon bien cocasse!

Gravure représentant une cérémonie de naturalisation traditionnelle de Highgate, avec chapeau à cornes comme emblème!
... Imaginez donc ce que ça donnera avec Steed...

En bref: Meilleur que le premier tome du même auteur, cette seconde novélisation témoigne de vrais effort de subtilité de J.Garforth. Davantage dans l'esprit de la série, cette histoire pleine d'humour, so british à souhait, rappellera à juste titre l'épisode Le mort vivant et contentera les fans malgré quelques passages qui dénotent encore.


Et pour aller plus loin...


- Découvrez les romans écrits par Patrick McNee lui-même: L'article de la mort et Canard mortel.


-Découvrez les autres tomes novélisés par J.Garforth: Le flambeur flambé, Pop-crime, et Heil Harris!

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire