dimanche 25 août 2013

Cocaïne et tralala (Les folles enquêtes de Phryne Fisher #1) - Kerry Greenwood

Death by misadventure, Poisonned pen press, 1989 - Cocaine blues, Poisonned Pen press, 2001 - Editions de la loupe, 2006 - Editions 10/18, 2006.

  Au coeur des Années folles, Phryne Fisher, jeune aristocrate anglaise au caractère bien trempé, n'en fait qu'à sa tête !
  Intrépide, exubérante et d'une élégance sans égale, cette "garçonne" ne craint qu'une chose : l'ennui. Aussi, quand on lui propose de partir en Australie à la recherche d'une riche héritière menacée, y voit-elle l'occasion inespérée de fuir les fastidieuses soirées londoniennes. Sans une hésitation, la voilà en route, mais dès sa descente de bateau l'attendent faiseurs d'anges, trafiquants de drogue et communistes exaltés... Toute l'aventure et le danger dont elle rêvait ! De cocktails chic en courses-poursuites haletantes, Phryne Fisher mènera sa première enquête tambour battant, pour le plus grand péril des bandits et des cœurs.




  Cet ouvrage a rejoint ma bibliothèque après avoir été désiré pendant de nombreuses années. En effet, Cocaïne et Tralala me faisait de l’œil depuis...2006, alors qu'il sortait pour la première fois en France! Alors au lycée, je venais de terminer un imposant dossier sur les "Années Folles" et dont la note comptait justement pour l'obtention du bac. Encore habité par l'atmosphère pétillante et jazzy dans laquelle m'avait plongé ce travail, j'avais tout naturellement été attiré par cet ouvrage qui a justement pour cadre les années 1920, présenté au catalogue 2006 des éditions 10/18. L'annonce dressait un portrait alléchant de l'héroïne, jeune héritière libérée et indépendante qui n'hésite pas à poursuivre les criminels perchée sur ses talons aiguilles, habillée en Chanel, un revolver dans une main et un cocktail dans l'autre. Cet aperçu avait donc tout pour me ravir mais l'ouvrage, annoncé en français sous le second titre original de Cocaïne Blues, me lança sur une fausse piste si bien que je ne dénichai jamais trace du roman avant qu'il soit officiellement épuisé!

  Avec le temps, je me suis tourné vers d'autres lectures et Phryne Fisher m'est totalement sortie de la tête, jusqu'à l'annonce à la télévision de cette série télévisée, qui a réveillé en ma mémoire de vagues souvenirs:

video

  Miss Fisher enquête!, dont il m'a été confirmé suite à quelques recherches qu'il s'agissait bien là d'une série adaptée des romans de Kerry Greenwood! Après le visionnage de quelques épisodes, transporté par les fringante et pétulantes Années Folles restituées à merveille, je me remettais donc en quête des romans d'origine pour poursuivre l'aventure. Alors oui, je sais, j'ai dis plus haut que les éditions françaises étaient en rupture de stock mais avez vous déjà vu que je baissais les bras face à ce genre de détail? Je fais l'impasse sur les investigations (dignes d'une Phryne Fisher des temps modernes, croyez le bien) pour retrouver la trace des tomes traduits en Français, mais sachez que ça y est, ils sont tous dans ma bibliothèque! Mais commençons par le commencement, voulez-vous? Qu'en est-il de Cocaïne et Tralala?

Couverture originale au design délicieusement rétro, et réédition avec le visuel de la série.

  Londres, années 1920 : au cours d'une soirée mondaine interrompue par un romanesque vol de bijoux, Miss Phryne Fisher fait preuve de ses remarquables talents de déduction et résout l'énigme en l'espace de quelques minutes à peine. Impressionné par le don de la jeune femme à élucider le mystère, un couple lui propose de l'embaucher pour mener une enquête... en Australie! Leur fille vient en effet d'épouser un riche Australien mais se trouve dans un état de santé mental et physique chaque jour un peu plus dégradé et qui inquiète toujours davantage ses parents. Persuadés qu'il y a anguille sous roche, ils supplient Phryne de se rendre à Melbourne pour tenter d'en apprendre plus. Piquée par la curiosité et désireuse de partir à l'aventure, la jeune héritière n'hésite pas à quitter le sol britannique pour les terres australiennes, où elle infiltre peu à peu les soirées mondaines pour se rapprocher innocemment de Lydia, la jeune épouse en question. Alors qu'elle commence son enquête, Phryne découvre que la jeune fille est bien moins chétive et sans défense qu'elle pourrait le laisser croire, et ses investigations la lance bientôt sur la piste d'une autre affaire bien plus glauque: dans les rues de Melbourne sévit un pseudo-médecin plutôt boucher qui fait avorter dans le plus grand secrets les filles-mères. Nombres d'entre elles sont retrouvées mortes et la police piétine. Sans parler d'un important trafic de cocaïne, qui ne serait pas sans lien avec ces morts et l'enquête initiale de Phryne! Le Melbourne mondain cacherait donc quelques scandaleuses affaires? En l'espace de quelques jours et grâce à sa débrouillardise habituelle, Phryne parvient à se trouver de solides bras droits dans les quartiers grouillants de la villes, des indicateurs de confiance, une résidence de luxe, un bolide de course, et, bien sûr, une femme de chambre efficace! Rien de trop pour mener à bien son enquête, musique jazzy en fond sonore!

Melbourne dans les années 1920.

  Que dire de cette lecture? Si l'époque et notamment la mise en scène de la série évoquent les adaptations d'Agatha Christie, la version roman des enquêtes de Phryne Fisher a son ton bien à elle et résolument moderne. Pas de panique, ce n'est pas là une critique négative, bien au contraire. Car loin d'être anachronique, la plume de Kerry Greenwood sait au contraire piocher dans la vivacité d'une écriture contemporaine ce qui servira l'atmosphère avant-gardiste inhérente aux Années Folles, et pimentera l'histoire d'une tonalité résolument dynamique! Car l'intrigue en elle-même n'est pas le point fort de Cocaïne et tralala ; d'ailleurs, en temps normal, une trame basée sur les simples éléments qui constituent l'enquête (avortements illégaux et cocaïne) n'est pas de celles qui me passionnent ou retiennent mon attention. Et même si les investigations en elles-mêmes sont bien relatées et menées avec logique, l'atout majeur du roman réside plutôt dans son écriture insouciante mais qui restitue avec méticulosité le parfum fantasque de l'époque. Soirées mondaines, éléments de la vie de tous les jours dans les années 20, soucis du détail... chaque fait ou geste raconté nous plonge avec délice dans des effluves de parfum chanel et fait éclore dans notre esprit des volutes décoratives Art-Déco.

  L'héroïne est également LE point fort de ce tome: Phryne Fisher sort du lot des détectives rétro par son tempérament de garçonne bien affirmé. Kerry Greenwood ne tarit d'ailleurs pas d'éloges à l'encontre de la jeune femme, ce qui m'a parfois un peu agacé: Phryne si parfaite, Phryne si belle, Phryne si vive et si intelligente... Mais pour tout avouer, on en redemande! Car en fait de perfection, c'est avant tout le tempérament indépendant de son personnage que vante l'auteure, et donc tout ce qui ferait scandale dans l'attitude d'une femme "trop rangée" et conforme à l'image d'une "Miss" digne de ce nom. Contrairement à une héritière "comme il faut", Phryne est avant tout issue de cette nouvelle génération féminine et féministe de l'entre-deux guerres. Aussi libre que l'air ou, tout simplement, que la gente masculine se le permet depuis des décennies, Phryne Fisher renverse les codes de la bienséance avec un panache et une frivolité assumés.

  En bref: Un roman dont l'intrigue policière ne révolutionnera pas le genre mais qui vaut avant tout pour la reconstitution d'une époque et de son esprit et, surtout, pour son héroïne atypique et réussie! Atmosphère luxueuse et pétillante sur fond de jazz qui envoûtera tous les amoureux d'ambiance rétro!


Pour aller plus loin...

 - Découvrez toute la série de Kerry Greenwood...
   -Le tome 2 Traffic de haut vol, le tome 3 Un train pour Ballarat,  et les chroniques à venir des opus suivants...

- Pour vous immerger dans le monde de Miss Fisher, allez donc jeter un œil au site officiel et à ce blog de fan ô combien passionnant.

- Pour poursuivre l'aventure à l'écran, plongez vous sans attendre dans l'adaptation en série télévisée, Miss Fisher enquête!

4 commentaires:

  1. Waouh ! Jolie trouvaille ! Je ne connaissais pas du tout, mais je note car je pense que ça pourrait me plaire. J'ai bien envie de me plonger dans ce genre de romans. Merci pour la découverte. ;)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je pense que tu aimeras le personnage de Phryne Fisher: elle est délicieusement scandaleuse! Et si tu as l'occasion, jette un oeil à la série: les costumes, les décors... la reconstitution est flamboyante et pétulante comme une coupe de champagne! =D

      Supprimer
  2. C'est bien dommage qu'ils soient en rupture de stock, c'est justement la série qui m'a donné envie de lire cette série ! J'espère les trouver chez un bouquiniste d'occaz...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Par chance, les éditions city qui ont racheté les droits en France depuis la diffusion de la série ont publié récemment les deux derniers ouvrages écrits, et ceux là sont disponibles à l' achat. Pour les premiers épuisés aux éditions 10/18, restent les bouquinistes ou les éditions numériques formatées et diffusées , hum, "sous le manteau", sur les forum d' ebooks ^_^

      Supprimer