samedi 12 avril 2014

La Quête d'Ewilan, tome 1 : "D'un monde à l'autre" - Lylian (scénario) & Laurence Baldetti (dessins) d'après P.Bottero.

Scénario de Lylian d'après l’œuvre de Pierre Bottero ; dessins de Laurence Baldetti ; Couleurs de Loïc Chevallier - Éditions Glénat, 2013.

   L’interprétation en BD du chef-d’œuvre de Pierre Bottero !

  La vie de Camille, adolescente surdouée, bascule quand elle pénètre par accident dans l’univers de Gwendalavir avec son ami Salim. Là, des créatures menaçantes, les Ts’liches, la reconnaissent sous le nom d’Ewilan et tentent de la tuer. Originaire de ce monde, elle est l’héritière d’un don prodigieux, le Dessin, qui peut s’avérer une arme décisive dans la lutte de son peuple pour reconquérir pouvoir, liberté et dignité.
  
  Série vendue à deux millions d’exemplaires et traduite dans une dizaine de langues, La Quête d’Ewilan s’est imposée comme une référence absolue en matière de roman de fantasy pour adolescents, dont voici l’adaptation en BD. En charge du dessin, la talentueuse Laurence Baldetti (Perle Blanche) restitue à merveille le scénario précis de Lylian et illumine cet univers fabuleux de son trait souple et dynamique.

***

  En janvier dernier, j'ai chroniqué le tome 1 du cycle La quête d'Ewilan, chef-d’œuvre de feu Pierre Bottero qui avait enchanté mes jeunes années de lecteur. Classé parmi les Coups de Coeur et Théières d'Or? Ce roman connu et surtout reconnu reste inégalé dans le genre, une merveille d'écriture et d'imagination dont le lectorat francophone continue d'espérer une adaptation cinéma', même si on juge l'ouvrage inadaptable.

  On aurait pu dire la même chose d'un projet de Bande-Dessinée, raison pour laquelle je suis tombé des nues lorsque je me suis retrouvé nez à nez avec cet objet au détour d'une librairie. Il me le fallait, coûte que coûte. Je ne pouvais passer à côté, même si je craignais tout à la fois un carnage, au regard de la complexité d'une telle adaptation. En déballant mes cadeaux de Noël au pied du sapin en décembre dernier, j'eus la joie de me voir offrir ce premier tome de la BD et, débordant de curiosité et d'appréhension. Appréhension bien veine car les pages qui s'ouvraient et se succédaient sous mes yeux ébahies ont vite eu fait de balayer mes doutes.

Ébauches de couverture.

  Si l'on pouvait effectivement craindre le pire quant à la mise en images d'un pouvoir aussi abstrait que celui du "Dessin", l'artiste L.Baldetti, d'une plume vive et inspirée, parvient à l'illustrer et à la représenter avec virtuosité, à renfort de bulles presque aquatiques et de volutes lumineuses qui remportent l'adhésion du lecteur. Même si ce dernier (ce fut mon cas à la lecture) ne se représentait forcément pas l'expression du Dessin ainsi ou selon une manifestation particulière, il laisse la vision de Laurence Baldetti le convaincre et se greffer à sa perception de l'univers textuel de Bottero.


  Au-delà de ce premier défi dans l'adaptation, le style graphique en lui-même est magnifique. Je craignais, face à ce que j'ai pu voir ces dernières années dans le monde de la BD, un dessin majoritairement assisté par ordinateur. Cette nouvelle pratique, si elle est parfois pertinente, manque souvent d'une réelle "patte" dans le résultat final : les traits stéréotypés ne se réclament d'aucun talent particulier et la mise en couleurs, trop homogène et sans nuance, ne satisfait pas nos yeux affamés. J'ai donc été ravi, enchanté, que dis-je, ensorcelé par le coup de crayon de Laurence Beldetti. Son style franc, affirmé et impétueux, ses visages malicieux et expressifs, le tout d'une finesse incroyable et comme animé d'un réel mouvement. Fougueuse et habitée, sa plume révèle une patte personnelle qu'on ne pourra confondre et nous plonge dans un univers qui colle parfaitement à ce que l'ont pouvait imaginer de Gwendalavir. Que ce soit sa végétation étonnante ou son atmosphère à mi-chemin entre inspiration orientale et médiévale, le monde parallèle qui s'ouvre à nous semble coller parfaitement à l'image qu'on s'en fait à la lecture du roman.


  Le scénario, servi par ses sublimes illustrations, rend hommage à l’œuvre originale. En adaptant en fait dans ce premier opus graphique la première partie du tome 1 (Partie intitulée "Ewilan" de Un monde à l'autre), Lylian parvient à se réapproprier la trame et à restituer dans cette mise en bouche prometteuse le plus important de la genèse de la saga. L'histoire se laisse suivre avec fluidité, sans aucun défaut de rythme dans la transformation des mots en bulles et l'enchainement des vignettes. Le seul bémol de ce premier tome est peut-être de ne pas être suivi immédiatement du second, tant on meurt d'envie de poursuivre l'aventure graphique...



En bref: Pari risqué mais pari réussi! Une transposition impeccable grâce à un graphisme magnifique et habité d'une âme véritable qui parvient à restituer toute la magie de l’œuvre initiale. Pierre Bottero n'aurait pu rêvé meilleure adaptation, c'est à n'en pas douter.


Pour aller plus loin...:


-Le roman original de Pierre Bottero, le Tome 1 de la Quête d'Ewilan.
-La page consacrée à la BD sur le site officielle de Lylian, le scénariste.
-Le blog officiel de Laurence Beldetti, talentueuse illustratrice.

Aucun commentaire:

Publier un commentaire