vendredi 10 janvier 2020

Le seigneur loup - Philippe Legendre-Kvater.

Éditions Épigones, 2001 - Lire c'est partir, 2018.

 
  Tout au long de l'année, le seigneur Godefroy prend plaisir à traquer et tuer les animaux qui peuplent ses terres, jusqu'au jour où un vieil ermite de la forêt lui lance un sort. Un soir de pleine lune, il est irrésistiblement attiré vers un étang dans lequel il plonge. Sur la rive opposée, la surface se plisse, laissant apparaître un museau noir ...

***

  Histoire de loups et de chevaliers, décor médiéval et forêt enneigée... ce conte d'hiver, repéré en 2018 chez Lire c'est partir (pour en apprendre plus sur l'association/édition Lire c'est partir si vous n'avez pas suivi les dernières publications du blog, rendez-vous ICI), était dans ma PAL depuis un petit temps déjà en vue d'un challenge de Noël. 


  Cet album jeunesse a été écrit et mis en images par l'auteur illustrateur Pilippe Legendre-Kvater (parfois aussi connu sous le simple nom de Philippe Legendre), que les apprentis petits dessinateurs des années 90 reconnaitront peut-être : la collection J'apprends à dessiner  de chez Fleurus, c'était lui (ou comment, par l'association de différentes formes géométriques, réussir à dessiner les animaux de la jungle, de la savane, les dinosaures ou les personnages de contes de fées). Longtemps animateur d'ateliers d'art pour les enfants, Pilippe Legendre manie aussi bien l'aquarelle que l'encre ou encore le pastel que la gravure sur bois.

J'apprends à dessiner, une collection très célèbre dans les années 90...

  Cet album, déjà publié en 2001 par les éditions Épigones, a ainsi rejoint le catalogue de Lire c'est partir en 2018. Le petit format souple de cette réédition se prête plutôt bien aux illustrations d'origines et à l'association des textes et des dessins : pensés comme une tapisserie médiévale au récit enluminé, l'un et l'autre sont étroitement liés.

 Première édition chez Épigones.

  L'histoire commence et se termine de façon quelque peu abrupte, mais le style est agréable. Pilippe Legendre utilise la forme du conte fantastique façon mythe médiéval pour raconter cette fable hivernale qui emprunte beaucoup aux légendes originelles du loup-garou, "homme-loup" qui change littéralement de peau grâce à un manteau ou une cape les nuits de pleine lune. Une atmosphère très folklorique traditionnelle habite cet album, peut-être renforcée par les aquarelles de l'auteur illustrateur.


  Ces dernières, quoi que peut-être un peu trop pâles, s'inspirent en effet directement des gravures ou des tapisseries moyenâgeuses, comme évoqué plus haut. Impossible de ne pas penser aux estampes médiévales ou aux vieux livres d'heures d'antan, qui doivent figurer parmi les influences majeures de Philippe Legendre si l'on en croit les nombreuses création visibles sur son site officiel (ICI). L'ambiance glacée de ses planches enneigées participe aussi beaucoup à la féérie sobre de ce sympathique petit album.



En bref : une petite lecture agréable qui mêle atmosphère hivernale et inspiration médiévale pour ce conte à la façon des mythe traditionnels, lequel a également le mérite de faire découvrir aux plus jeunes une version originale (et originelle) de la légende du loup-garou.


Aucun commentaire:

Publier un commentaire